Conversion

Selon la Loi juive, on est juif par la naissance ou la conversion.

Toute personne qui demande à devenir juive devra présenter ses motivations par écrit. Elle sera reçue par la commission religieuse et par le rabbin référent. Elle sera écoutée, questionnée sur sa démarche, mise en garde sur les difficultés, les risques et les obligations. La motivation du mariage est acceptée dans la mesure où la volonté de conversion correspond aussi à un chemin personnel.

Nous insistons sur trois exigences :

  • connaissance de la tradition et de l’histoire juives,
  • intégration à la communauté
  • pratique personnelle.

De son côté, la communauté s’engage à encadrer et accompagner la personne dans sa démarche.

Important

  • Les cours d’introduction au judaïsme et les cours d’hébreu proposés par Kehilat Kedem se font en ligne. Votre localisation géographique n’a pas d’importance. Vous n’avez pas besoin de vous inscrire dans une démarche de conversion pour suivre ces cours.
  • En revanche, Kehilat Kedem ne propose pas de conversion « à distance ». En effet, la conversion au judaïsme implique de s’inscrire dans une communauté et dans une pratique régulière; c’est pourquoi nous ne pouvons pas vous accompagner si vous n’avez pas une présence régulière à Montpellier. Si vous ne résidez pas dans l’Hérault ou à proximité, nous répondrons à vos questions et vous accueillerons avec plaisir pour des cours en ligne mais pour ce qui est de votre guiyour, il est préférable de contacter une synagogue de votre région.
  • Si vous êtes en questionnement, que vous souhaitez simplement en savoir plus, ou encore que votre réflexion concernant une éventuelle conversion n’est pas encore aboutie, vous pouvez sans problème nous contacter pour poser vos questions, assister à des offices ou participer à des activités.

Premiers contacts

Comment ça se passe ?

Simplement, et, surtout, en respectant le rythme de chacun. Tout le monde n’a pas les mêmes besoins ni les mêmes questionnements.

Dans un premier temps, nous rencontrons les candidats et tentons de déterminer avec eux si notre synagogue est bien l’interlocuteur qu’il leur faut. Nous nous assurons qu’ils sont conscients de ce qu’une conversion implique, du travail qu’elle représente et des valeurs spécifiques de Kehilat Kedem et du judaïsme libéral en général.

Nous invitons ensuite la personne à participer à des activités de la synagogue : offices, rencontres, fêtes. Il s’agit souvent à ce stade, pour le candidat, d’une première prise de contact avec le monde juif.

Au bout de quelque temps, si, s’étant confronté à la réalité de la pratique du judaïsme et ayant désormais une idée concrète du travail que représentera le guiyour, le candidat confirme sa motivation à poursuivre, nous le présentons à un rabbin qui sera son guide pour le reste du parcours.

Et ensuite ?

Il est demandé au candidat à la conversion de suivre un cours d’introduction au judaïsme et d’acquérir des bases d’hébreu (lecture, notions de grammaire et vocabulaire). Si c’est un couple, tous les deux sont tenus d’être présents. Le candidat s’engage aussi à participer activement à la communauté (offices, cours, activités) et à mettre en pratique une vie juive.

La durée du processus de conversion est variable, mais jamais inférieure à une année. La conversion exige en effet un temps d’étude, de réflexion et de maturation. Des entretiens individuels avec le rabbin référent et des examens écrits réguliers permettent d’apprécier l’engagement personnel et d’évaluer le degré de connaissance et de pratique du candidat.

Au bout d’une période qui va généralement de 18 mois à 24 mois, si la volonté a persisté et s’est affirmée, si les trois exigences mentionnées plus haut ont pris forme et vie, le candidat sera présenté devant le Beth Din. Le candidat aura préalablement été interrogé par écrit. S’il s’agit d’un homme, il doit être circoncis avant la présentation devant le Beth Din.

Le Beth Din appréciera les connaissances du candidat ainsi que son implication dans la communauté. Si cette étape est concluante, une date est fixée pour l’immersion dans le Mikvé (bain rituel) et la personne choisit un nom biblique.

Dans le cas d’une confirmation de judaïté (par exemple lorsque le candidat a un parent juif), le processus peut être un peu plus court mais reste dans l’ensemble le même.

Les actes de conversion pratiqués par les Beth Din des communautés non orthodoxes (libérales, réformées, conservatives/ massorties…) ne sont pas reconnus par les autorités consistoriales en France. Toutefois, chaque personne convertie dans le cadre de ces communautés sera reconnue comme Juive par toutes les communautés non orthodoxes à travers le monde (ce qui représente la grande majorité des communautés juives), et sera considérée comme Juive par l’Etat d’Israël, bénéficiant ainsi de la Loi du Retour qui autorise chaque Juif à pouvoir réaliser son « Alya ».

Une fois converti, tout candidat est considéré comme Israël (Bamidbar Rabba VIII, 1)

Prenons contact

Vous pouvez utiliser ce formulaire pour nous contacter dans le cadre de votre conversion au judaïsme.

Parlez-nous de vous, de l’état de votre réflexion, de votre démarche.

Nous vous répondrons dès que possible (délai variable, de quelques jours à quelques semaines, selon notre actualité et notre charge de travail à cet instant) et vous proposerons un premier rendez-vous, physique ou téléphonique.

Liens utiles






    Quelques éléments de plus pour alimenter votre réflexion

    Apéros guiyour : parler, échanger, partager

    La conversion au judaïsme est un processus long, parfois compliqué ; on se pose souvent des questions et on n’a pas toujours un interlocuteur sous la main. C’est pourquoi Kehilat Kedem met […]

    Conversion au judaïsme : quelques petites choses à savoir

    Nous recevons régulièrement des demandes de conversion au judaïsme, ou, à tout le moins, des manifestations d’intérêt pour cette démarche. Ayant terminé ma propre conversion dans le courant de l’année […]